Le tour du troupeau: Virginie Lachuer

Posté par le 1 oct 2009 dans Artworks, Bergerie12 commentaires

Ce mois-ci, après l’univers musical de Yult, découvrons un autre mouton du troupeau Bolos. En fait de mouton il s’agit d’une moutonne, Virginy Lachuer de son appellation patronymique, jeune et talentueuse peintre « semi-professionnelle ». Son univers graphique, souvent très coloré, regorge de détails et de clins d’oeil qui, même après avoir posé son regard plusieurs fois sur une toile, surprennent encore. Voici donc la mini interview d’un fille qui peint autant avec ses pinceaux qu’avec ses émotions, à lire avant de découvrir les photos de son travail dans la gallerie ci-dessous…

n762054549_842641_3367

Moulos : Salut madame, pourrais-tu commencer par nous dire un peu qui tu es : âge, origine, discipline(s) artistique(s)…
Virginie : bon alors je vais avoir 29 ans au mois de Novembre, née à Orléans mais originaire du Sud Ouest. Ma technique artistique…la peinture et de temps en temps la photo.
Moulos : et de temps en temps un mix des deux d’après ce que je peux voir?
Virginie : Ouais y’a des moments où j aime bien mixer les matières, autrement pour certaines peintures je me sers de photos que j ai prises
Moulos : Tu es 100% autodidacte ou as-tu suivi une formation particulière ?
Virginie : j ai toujours aimé dessiner, depuis toute petite. A la base je voulais être professeur d’arts plastiques du coup j’ai fait un bac littéraire, puis les beaux arts pendant 5ans. J ai appris à dessiner par moi même et à peindre, mes profs m’ont poussé à travailler seule. Ils m’aidaient juste dans ma démarche
Moulos : La peinture c’est quoi pour toi ? Un passe temps, un besoin, un gagne pain ?
Virginie : ben j dirai un peu les 3. Ce que j aime c’est quand les gens prennent du plaisir à regarder ce que je fais.
Moulos : Je te confirme que c’est le cas, sinon on aurait déjà décroché ta toile de notre salon! Quelles sont tes sources d’inspiration ?
Virginie : Je pense être inspirée par tout ce que j ai autour de moi. Toutes ces informations qu’on engrange et qui ressortent sous forme de peinture. Laisser libre court à son imagination…

dsc_2614

Moulos : Le fait d’habiter à la montagne influe t’il sur ton travail (Virginie habite à l’année sur Val d’Isère, depuis plus de deux ans NDLR) ?
Virginie : Ben du coup j’adapte mon travail… Je fais des petites peintures de Val d’Isère qui ne se vendent pas trop mal, mais je continue à faire « mon style » pour des particuliers ou des bars…
Moulos : Parlons de la vente justement, tu arrives à vendre ton travail?
Virginie : Oui ça va, j’ai des commandes, soit pour mettre en dépôt vente soit qui sont achetées de suite.
Moulos : As-tu eu déjà l’occasion d’exposer « officiellement » en galerie ? (du genre vernissage petits fours / champagne)
Virginie : Oui quand j étais aux beaux arts, mais en fait je me bouge pas pour trouver des lieux pour exposer…
Moulos : Appel aux bonnes volontés donc… Je te promets que lorsque la Bolosfamily aura sa propre galerie on te fera une expo rien que pour toi!
Virginie : youhhhhhhouhhhhhhhhh!!!!!!!
Moulos : allez, on change rapidement de sujet, si je t’invite à manger, je mets quoi au menu?
Virginie : euuuuuhhhhhhhh……..!!!!!! Tout sauf de la cervelle de mouton et de la langue.
Moulos : haha, et à l’apéro?
Virginie : youhouhhhh apéroo!!!!!! Tout sauf du sky (l’odeur me rappelle trop ma première cuite)
Moulos : idem !
Moulos : Enfin, pour finir, pourrais-tu te situer dans cette grande fratrie qu’est la Bolosfamily en nous disant comment tu en es venue à fréquenter ce genre d’individus ?
Virginie : Julie….Karo…..Clem…..Rm….Lucie….Fafa…mr Rittner…….et tous les autres, voilà où je me situe…..l’amitié et la joie de chaque moment que l’on passe ensemble, c’est vraiment ce qui me pousse à KIFFER LA BOLOSFAMILY……YEAH BOLOSFAMILY REPRESENT….!!!!!
Moulos : A l’aise, merci madame! A bientôt.

dsc_17862

Et comme promis, voici un petit résumé de son travail:



$trackbacks = 0;

12 commentaires

» Flux RSS des commentaires
  1. La Classssse Américaine Popine !

  2. yeahhhhhhhhhhhhh :oops:

  3. wooooooo !!!

  4. yeahhhhhhhhh c’est bon ca!!!!!!!

  5. j’aime beaucoup! La grande classe, c’est le début de la gloire!

    et à quand le week-end à Paname??

  6. Une artiste en or !! Un style, une personnalité et de l’originalité !!
    Tout ce qu’on aime !! :)
    Fais nous rêver encore … mes toiles s’ennuient dans le salon elles voudraient des popines aussi !!

  7. Au fait puisqu’il faut te solliciter : intéressée pour une ptite expo avec tes toiles pour une asso qui débute….
    On en reparle en tout cas l’asso c’est Tout Art Faire :)

  8. Moi je les surKiffe les pintoures de Birguinie !!!
    & Ben rittner… mais il est dans le mail le week-end à Paname – tous dans le bus, les fenêtres ouvertes & la zique à fond… comme sur les ronds-points de l’Hopital Kamfrout :lol:

  9. Il n’y a qu’un rond point à l’Hopital-Kamfrout, entre le cimetière et la station d’épuration, soit à côté de chez moi. Un jour il sera classé au patrimoine mondial de l’unesco.

    Et sinon Virginie, j’aime beaucoup la peinture de ce corps alangui (4ème oeuvre en partant de la gauche) qui évoque en moi la synesthésie rampante d’une prose rimbaldienne.

    « Une frénésie de couleurs hématomiques (crachées sur la toile comme autant de blessures) qui oscille entre la touche d’un Matisse (« Le bonheur de vivre » pour les tons), la souplesse d’un Bonnard (La sieste – magnifique!) et les cassures d’un Schiele (Nu à la chevelure noire).
    On sent que la tentation fauviste taraude l’artiste sans jamais vraiment imprégner totalement son trait. Elle se dérobe du point de vue archaïque de « la mort de Chatterton » d’un Wallys, trop romantique pour être crédible. Le regard se pose sur une horozontalité qui n’aboutit à rien, comme si le peintre avait refusé de dévoiler le vrai visage de son sujet,
    comme si lui-même ne se l’admettait pas. C’est une oeuvre paraplégique est crue qui confine à l’esthétisme du choc et de la confusion. Le sujet est renié, le corps est sublimé,l’art est total. »
    (hum explique moi)

    in « Perspectives & Contours » – la révolution Lachuer.
    Bolos Editions, 2019.

    J’adore me masturber le crâne sur des tableaux.
    Et sinon? Si je m’emmerde au bureau cet après-midi? Ah pas du tout…

  10. Virginie, en parlant de ce tableau, il serait intéressant de préciser dans quelle démarche ils s’inscrivent, au vu des réactions qu’il déclenche chez M. Motte.

  11. Au vue de tous ces commentaires, je me dois de répondre….K ro pourquoi pas une tite expo, et pour les peintures tu deviens gourmande, je vois qu en avoir 3 de moi chez toi ne te suffis pas ….on verra tout ça pour tes 30ans popine :-D….Autrement pour répondre à Mr Motte, j ai peint ce tableau quand j étais aux beaux arts afin de mettre en avant le paradoxe de la mort ds la peinture. Pour celà je suis allée à la morgue pour prendre des photos de cadavres qui m ont servies de bases pour cette peinture, 3° ligne1° peinture et dernière ligne, la 2°. D’autres peintures ont été faites mais elles ne sont pas présentées. Merci à tous dans tous les acs ça me fait bien plaisir vos ti commentaires. Des bizzzzzzzzzzz

  12. […] : Un big BIG-UP à Gridou (pour la preums des preums), miss Lachuer, un big-up aux gens qui aiment et qui s’activent… non en fait juste un BIG-UP pour ma […]

Commenter