Lightpainting

Posté par le 5 oct 2009 dans Artworks7 commentaires

Comme son nom l’indique, le lightpainting c’est l’art de dessiner avec la lumière, en fixant le résultat sur photo…

Cette pratique, qui s’est démocratisée avec l’avénement des appareils numériques, ne date pas d’hier et remonte même aux origines de la photographie argentique: je me souviens d’ailleurs avoir été initié à cette activité ludique par mon père il y a plus de 15 ans… Picasso lui même s’y est essayé en son temps à la grande époque de la photo argentique.

pmmr

Voici quelques conseils pour cous aider à sauter le pas, vous verrez, le résultat n’est pas toujours réussi mais systématiquement surprenant, et avec un tout petit peu de pratique et du matériel assez simple on arrive vite à produire des clichés incoyables!

Outils

  • Un appareil (numérique de préférence, sinon bim les frais de développement) permettant de réaliser des temps de pose longs ou carrément une pose « B ». Les Reflex proposent tous ce réglage.
  • Un trépîed, afin de garantir 100% de stabilité à l’appareil, et idéalement une télécommande pour le déclanchement (facultatif).
  • Des lampes, de toutes les formes et couleurs possible! Néons, leds, lampes torches, écrans de téléphones, bougies, feux d’artifice,… plus vous aurez de sources de lumière différentes, plus vos clichés seront variés. Le plus important est que tout ce petit bazar fonctionne sur batterie pour vous assurer la mobilité nécessaire. Ci dessous une partie des lampes du crew LichtFaktor, qui comptent parmi les leaders du mouvement:
  • 589296552_d6a5cf8e66_o

A vous par la suite de rester dans l’abstrait, ou d’intégrer des éléments de votre environnement de prise de vue (mobilier urbain, personnages, etc…).

Réglages

  • Temps de pose : Aussi long que nécessaire, et je dirai même la plus longue possible afin que vous n’apparaissiez pas sur les images.
  • Sensibilité ISO : le plus souvent sur la valeur la plus basse (100 par ex.) pour limiter au maximum le bruit sur les clichés. Mais par une nuit noire sans lune vous aurez certainement à remonter cette valeur si vous souhaitez faire apparaitre des élémentz de décor, le mieux étant de faire des tests.
  • Ouverture : Réglez la en faisant des clichés de test avec la mise au point sur un objet proche de vos dessins.
  • Flash : Peut etre utilisé pour figer un objet sur la scène, voir décupler le même objet (ou personne) en le déplaçant et mettant un coup de plash à chaque fois.
  • Balance des blancs : A régler en faisant des essais. Dans les rues la lumière est souvent jaune.
  • Mise au point : Sur manuel si il y a trop peu de lumière.

Vous êtes curieux de voir ce que ça donne? Voici ci-dessous le résultat de quelques unes de nos sessions. Maintenant à vous de jouer, vous verrez c’est plus marrant qu’une soirée télé, et envoyez nous vos clichés!

De notre côté,  on se contente pour l’instant de faire de la photo, mais vous pouvez également après un certain niveau de pratique et surtout beaucoup de temps libre, réaliser de petits courts métrages d’animation sur la technique du StopMotion (image par image, à la manière d’un dessin animé) en compilant vos clichés dans un logiciel de montage vidéo. Jetez un oeil à la vidéo réalisée par les Bolos Belfortains Alex et Alice dans les rues de Grenoble en 2008, le résultat est très réussi.

http://www.dailymotion.com/video/x5wmlj
$trackbacks = 0;

7 commentaires

» Flux RSS des commentaires
  1. Bravo les Belfortains !!!

  2. Ya ! trop classe !!! la BO ???? the do ? meme le truc un peu tripé ???

  3. yep, The Do, les 2 morceaux.

  4. Yes bien trippant la vidéo. Big up !

  5. Jetez un coup d’oeil la dessus :
    http://l.yimg.com/g/images/spaceball.gif
    http://farm3.static.flickr.com/2453/3918925352_5102796970.jpg

  6. Very good Alix & Alèce –
    Ca donne des idées/envie de clip;
    – Quoi Clément? La crise? Quoi t’as du temps, c’est ça?

    hé hé

  7. La photo avec REM & Karo à Hyères déboîte.
    Chapeau Clém;

Commenter