Le tour du troupeau: Little Tune

Posté par le 30 août 2010 dans Bergerie, musique2 commentaires

n1454426075_179133_1828

Après une dizaine de relances à la limite du harcèlement moral, nous avons réussi à attraper le phénomène Little Tune avant qu’il ne décolle pour d’autres cieux. Ceci dans l’unique but de lui soutirer les réponses qui vous permettront de découvrir ou mieux connaitre ce monument de la fête Rhonalpine et internationale, qui du haut de ses 10 ans de deejing a ambiancé un nombre incalculable de soirées, toujours avec le même plaisir et la même énergie.. Retour donc sur cette interview réalisée à quelques jours de son départ, l’animal étant depuis arrivé à bon port, bien en place chez nos amis de la belle province, et que tout semble bien se passer pour lui merci.

:::::::::::::::::::::::::::::::

Moulos: Salut Manu, comment va?

Little Tune: Comme un oiseau qui va s’envoler mais qui a pas préparé tout son sac… donc bien.

Moulos: Ouais, je crois savoir que tu es à la veille d’une grande aventure… raconte un peu.

Little Tune: Y’a des moments dans la vie ou faut se bouger le cul de son nid…ca me trottait dans la tête depuis 4-5 ans, donc je part pour une année a Montréal découvrir de nouveaux gens et de nouvelles choses! Youpi !

Moulos: Tu es pas mal sur la route en ce moment de ce que je sais (festoches et compagnie…), on a encore une chance de te voir en live avant ton départ ?

Little Tune: Depuis vendredi dernier … la chance s’est elle déjà envolée puisque je n’ai plus qu’une soirée privée a Toulouse. Je consacre une bonne partie de mon temps a numériser ma collection de vinyles… Mais vous m’avez pas assez vu comme ca ?!!

Moulos: Haha, c’est vrai que tu as tourné copieusement ces dernières années! Sais-tu combien de dates tu as jouées?

Little Tune: Ouais, plus de 600 fois en 10 ans, et 300 fois depuis 5 ans que j’essaie de faire ça sérieusement… et autant de chargements et déchargements de matos, la partie ingrate de mon travail-passion.

27093_101031566600908_100000821963373_27373_5809009_n

Moulos: Justement, revenons un peu à ton parcours, explique nous un comment tout à commencé et comment tu te retrouves aujourd’hui avec un gros kilométrage au compteur des tes MK2.

Little Tune: Je suis un diesel, donc j’ai commencé doucement avec des platines cd de salon a organiser et mixer dans des soirées en plein air dans les montagnes grenobloises. C’était comme des teuf techno, avec seulement du reggae-dancehall et autre musiques funk ou tsiganes, en plus petit comité, 1kilo 5 de sono max, et surtout avec un esprit de liberté « into the wild »! On était une bande de potes, « les Gens de L’ère Bass », et je mixais surtout avec ma pote p’tite Let. Apres, j’ai intégré tout doucement les vinyles à mes enchainements, et j’ai commencé à mixer dans des petits bars style Scorpion, Loco Mosquito… arrestations et passages au tribunal oblige du fait de ces petites soirées en plein air (loi Mariani, arrivée de Sarko au ministère de l’intérieur…). Puis je me suis laissé prendre par ma passion et j’ai fait mon petit bout de chemin avec au passage 2 bonnes années de trio Air Bass Supa Sound (dj, scratcheur et chanteur) jusqu’à aujourd’hui ou j’ai la chance d’en vivre grâce au bouche a oreille.

Moulos: Tu as pas mal fait évoluer ton répertoire depuis que je te connais, passant du reggae à des sons plus électro actuellement… comment te vois tu évoluer dans un futur proche?

Little Tune: le futur proche étant Montréal, je vais mixer toujours autant de bonne jungle-ragga, et de plus en plus de dubstep kuduro, tu sais, du dubstep très dansant au niveau de la rythmique… ça vient d’un mélange entre la dance d’Angola et le dubstep, j’adore ça et c’est un créneau pas vraiment pris… et puis de la musique balkanique avec des remix fous, comme je commence a le faire avec Shamanik, notre crew qui est passé de soirées exclusivement drum-jungle-break aux soirées balkaniques et electro-balkaniques … et évidement, je continuerai a passer du dancehall-ragga-hip hop et hip hop des année 90 jusqu’à début 2000, là ou je trouve qu’il y a un vrai groove et un vrai état d’esprit… Mais mon kiff serait de développer de bons bootlegs complètement déjantés par la suite, mais pour ca faut bien bosser derrière les platines, et pas glander comme parfois…

Et parfois Little Tune ne glande pas, preuve en est ce petit bootleg de sa concoction.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Moulos: Ouais c’est ce que j’allais te demander, n’as-tu jamais pensé à passer à la production ?

Little Tune: Si mais je veux exploiter le vinyle et les MK2 a fond, et puis surtout, j’ai du mal a me mettre au numérique, ajoute a ça une bonne flemmardise + ou moins permanente et tu comprends aisément que c’est pas encore ça! Mais avec les vinyles, en se prenant la tête, ya moyen de faire des très bon bootlegs comme quelques uns que j’ai déjà fait auparavant.

Moulos: et ou en es-tu avec ta formation saxo – mix, les Kimisks ?

Little Tune: ben nous sommes en pause vu que je pars au canada, de plus Jibiz (le saxo, NDLR) est papa depuis 10 jours, et va prendre un boulot permanent … mais à mon retour, je compte bien relancer le truc voir ce que ca peut encore donner, on kiffe bien ensemble et Jibiz est très bon, mais c’est comme tout, faut bosser pour avoir de bons sets explosifs!

24234_101751819862216_100000821963373_47968_4636764_n

Moulos: Ok, on a donc des chances de te voir sur un bon paquet de flyers pendant encore un certain temps, cool.

Little Tune: Flyers canadiens pour l’instant, mais je compte bien revenir plus fort, et donc être sur des flyers en papier glacé quand je ferai mon retour … la stagnation n’est pas bonne dans ce milieu, ça t’endort… ainsi que le public et les programmateurs, même si jusque là ça va bien à ce niveau…

Moulos: OK, passons désormais aux traditionnelles questions à la con.

Little Tune: Vas-y bolocon.

Moulos: Tu es un grand amateur de déguisements et dieu sait si tu te travestis avec talent… Si tu ne devais amener qu’un seul déguisement au Quebec, ce serait quoi ?

Little Tune: celui de mes 30 ans … je crois que je vais l’emmener, une combinaison verte moulante avec un bonnet grenouille qui fait « koik koik », celui là m’a marqué car justement c’est pas moi qui l’ai choisi… enfin tu vois de quoi je parle!!

Moulos: Hehe vaguement, d’ailleurs on attend avec impatience le clip de ce mémorable événement.

Little Tune: Ouais, il est en attente de montage par Mylène Vjette, la super copine organisatrice de ce bordel! J’espère avant mon départ mi aout. Mais le déguisement Magnum en plein hiver reste un de mes préférés, je l’ai d’ailleurs utilisé + d’une fois.

Moulos: moustache oblige!

Little Tune: exactly, of course lieutenant!

n686692101_1314843_5082

Moulos: ok question suivante, et probablement la plus importante de cette interview: Au choix, préfèrerais-tu être poilu de la langue ou porter des lunettes en peau de saucisson ?

Little Tune: Arg, ca pue… les lunettes, car ma copine aime pas les poils… et là ils seraient mal placés!

Moulos: Pour finir, peux tu en quelques mots nous expliquer par quel malheureux hasard tu t’es retrouvé à figurer dans la grande famille des Bolos?

Little Tune: Ben je fais partie de ces gens professionnels en conneries, de plus venant de Vernon City comme beaucoup (Un certain nombre de membres de l’asso sont originaires de cette bonne bourgade de Vernon, NDLR), et à force d’entendre parler de vos rassemblements d’illuminés, je me suis intégré à quelques uns… juste pour voir, merci lieutenant d’ailleurs, sans vous il n’y aurai pas de troupes de saltimbanques dignes de ce nom!

Moulos: mais merci à toi, c’est un plaisir de compter des éléments tels que toi dans notre escadrille! Reste à te souhaiter un bon voyage, de revenir avec plein de projets et un bon gros accent Québecois…

Little Tune: Ouais, je vais le prendre ce calice d’accent, je l’adore! Bonne continuation pendant mon absence, et gardez le bolos level inégalable!

Moulos: un bigup à passer pour finir?

Little Tune: Ouais certainement : à tout les gens qui kiffent la vie, car beaucoup se laissent abattre par les difficultés de notre système et leurs soucis quotidiens à la con, et personnellement merci a tous les organisateurs de soirée comme vous, tout les gens grâce a qui j’en serai pas là, mes amis, le public, les Shamanik, les Kimisk les Vjettes, L’Ampérage ex ADAEP, Musact et enfin Hadra qui m’a donné la possibilité de transmettre la musique et le deejing aux plus jeunes (Manu est aussi prof de deejing, NDLR).

Moulos: Merci Little Tune, à bientôt…

Little Tune: Wouaich, bonnes vibes, force et belle vie damoiselles damoiseaux.

n1529164483_30102051_53401

Et l’ami Little Tune vous fait un petit cadeau d’adieu car il ne supporte pas l’idée que vous restiez plus d’un an sans un peu de son toucher de platine dans vos conduits auditifs. Voici donc un petit mix Electro Balkanique, l’un des ses nouveaux genres de prédilection, en téléchargement gratuit (clic droit > « enregistrer la cible du lien sous »)

Little Tune – Electro-balkanic Set

Jetez également un coup d’oeil à son interview réalisée à l’occasion de la Moustache et Décibels 2 par Grenews:


Retrouvez-cette vidéo sur www.grenews.com

Enfin, accordez vous un détour son Myspace ou encore son profil Soundcloud ou tout est en téléchargement gratuit!

$trackbacks = 0;

2 commentaires

» Flux RSS des commentaires
  1. C’est beau !! Merci Manu !!
    A bientôt !

  2. « je fais partie de ces gens professionnels en conneries »
    J’aime.
    Mettre son intelligence au service de la connerie, c’est ça.

Commenter